Qui suis-je ?             

 

Une terrienne du bout du monde... née en terre bretonne, se sentant bien entre Terre et Mer, 

  Là où les embruns nous chatouillent le  bout du nez.

La peinture est arrivée dans ma vie par touches de couleurs tout d'abord...

Puis un jour, une toile,  plusieurs  petites toiles... puis d'autres toiles, plus grandes, des ratures,des essais, 

Des rencontres qui nous font avancer, moins douter... et qui  font que l'on ose l'aventure...

Des idées plein la tête, un regard sur le monde qui nous entoure, une sensibilité un peu exacerbée... et des pinceaux, des tubes de peintures, encore...

Voilà quelques années (mes tous premiers essais de peinture datent de 2008, mes premières expos de 2009  chez LILOU , magasin de prêt à porter à Brest-) que cette réelle nécessité m'a touchée... un besoin d'exprimer une infime partie de soi... Comme une réparation, pour aider à aller à sa propre rencontre...

et à celle des autres.

 

 

 

 

U n    j o u r,   j' a i    a c c r o c h é    m o n    r ê v e     à    u n e     é t o i l e ...

 

 

 

 

 

LE COIN DES PENSEES PERDUES...

 

 

  Sur cette page, je vous invite à partager avec moi un autre monde, celui de la poésie... car les mots ont une force incroyable et derrière eux, se cachent aussi de vraies émotions... Petits bouts de soi, petits bouts d'émois... Ecrire, pour exister, pour mieux résister... faire face au monde, avouer aussi que parfois on se sent plus fragile, si petit, parfois rassuré, plus léger... Nous sommes tels des roseaux , nous nous plions aux exigences de la Vie...

 

 

Tu es là, Liberté.

Je te sens, te respire, 

Tels les embruns discrets

qui se dispersent sur ma peau, 

s'accrochent à tout mon Etre...

 

L'onde que tu émets

ne fait de moi 

qu'une seule vibration, 

une unique Respiration. 

 

L'envol, si près, 

m'embarque si loin de tous ces chemins terriens...

Tu me permets d'abandonner 

tant de chaînes rouillées...

 

Liberté, 

tu me prends par la main , 

tu fais éclater

cette peau de chagrin...

 

Je n'ai plus besoin de Rien...

Juste de toi, 

pour demain...

 

 

Juin 2016

 

 

 

 

 

Au fil des saisons

Des toiles qui se dessinent,

Des sensations…

des émotions se dévoilent…

 

Toi, le passant,

tu y verras des formes insoupçonnées ,

des univers variés,

des rêves inachevés,

des libertés,

des terres brûlées…

 

Ce que tu y voies, ce sont tes propres libertés…

ce sont tes propres émotions qui en ressortiront…

Chacun y amenant sa touche de créativité,

Sa folie bien cachée,

Une nouvelle émotivité,

Un petit bout de chacun bien caché…

 

Des couleurs posées là,

dans un espace sans limite,

Sans âge,

Qui permettent de résister…

 

Résister au temps qui passe,

Inéluctablement..

Créer pour résister,

bousculer ce que l’on imagine de soi,

aller à sa propre rencontre,

chercher là où on ne peut pas s’arrêter,

où l’on ne veut pas, parfois…

 

Ces couleurs

me permettent de tenir debout

face au monde devant lequel parfois on s’écroule,

face aux intempéries émotionnelles

et aux tempêtes intérieures…

 

C’est un essai pour imaginer un autre ailleurs...

 

Ou peut être pour trouver un ailleurs commun,

Dans lequel il est possible

d’apporter à l’Immense Création,

Un petit plus,

un petit galet

à l’édifice de notre propre destinée…

 


sept 2011

 

 

Célestin porte ses chagrins

et chaque humain

panse comme il le peut

ce qui façonne son destin...

 

Chaque blessure oubliée,

chaque larme enfouie

peut nous rendre si fragile...

 

Telle l'argile, 

parfois on se fissure, 

on se brise

et chaque lumière croisée

change notre destinée.

 

Je ne sais pas encore

si j'ai compris 

pourquoi mes ailes ne savaient pas voler,

pourquoi mon coeur s'était parfois noyé.

 

Sur ce chemin qui se dessine,

depuis l'horizon 

jusqu'à l'infini lointain,

je m'imagine à l'aube de ma vie

et je cherche en vain

si chaque pas que l'on fait

nous pousse vers la liberté...

 

Célestin  a trouvé...

j'attends qu'il me livre son secret...

 

juin 2011

 

 

 

 

 

Ma fée...

-inspirée par "ma fée" de zaz- 

 

Moi aussi j'ai une fée chez moi,

je la vois quand je m'asseois,

même si elle se cache

derrière ses mains pailletées...

 

Qui  vient-elle réveiller ?

que veut-elle me raconter?

où veut-elle m'amener?

 

Elle m'a bien souvent murmurer

des comptines d'enfance oubliées ;

elle m'a longtemps insuflé

des mots et des pensées colorées...

Elle m'a même pris par la main

pour m'apprendre à voir certaines vérités...

 

Ma fée chez moi

elle a aussi ses ailes brisées

par les tempêtes et les colères

que je n'ai pas su éviter...

 

Elle a ses ailes fatiguées

à force de trop souvent me consoler...

 

Chacun a ses secrets,

chacun a ses rêves bien gardés...

 

Ma fée,

elle m'a aidé

à laisser mes rêves éveillés,

à les colorer,

à ne plus jamais les emmurés...

 

Ma fée, elle m'a aidé

A voir en moi

que tout est possible,

chaque rêve

a le droit d'exister...

 

à nous de les rencontrer

et de  les faire virevolter...

 

sandra

mai 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Jamais les toiles n'exprimeront le vrai,

l'Intérieur...

 

Elles supposent,

proposent...

 

Elles ouvrent des portes,

pour comprendre qui l'on est,

qui l'on aime...

 

Et ce, malgré notre errance...

 

Elles laissent au passé,

au présent,

des sensations

comme le vent...

 

Le rêve que j'ai fait,

est nourri de tous les espoirs

et celui qui m'a échappé

pendant si longtemps

me rattrappe à force d'y croire...

 

Sur cette (é)toile égarée,

j'ai accroché mes espoirs,

mes vérités

et seulement aujourd'hui,

à force d'y croire et de chercher,

j'ai pu m'y raccrocher.

 

Les rêves sont si fragiles...

N'ayons pas peur de vivre nos exils...

 

                                                          Sandra

Octobre 2010

 

 

Ce que nous sommes

dans cet univers

parfois trop grand,

parfois trop petit ?

 

Un point dans l'infini,

une poussière dans le firmament,

une pensée,

un souffle,

une hymne à la vie...

 

Dans les battements de notre coeur,

comment trouver le rythme ?

 

Accroché à la vie,

en oubliant tous ces carcans enfermants,

comment ne pas glisser,

ne pas oublier

que chaque moment

nous rapproche un peu plus

de notre être intérieur,

de notre propre infini...

 

Loin de nos premières erreurs,

de notre errance,

de ces peurs inconscientes...

 

 

Sandra

Janvier 2011

 

 

 

 

 

 

Que suis-je ?

 

Juste un point dans l'univers...

une tâche de couleurs...

un grain de sable dans cette Immensité...

 

Comment faire pour survivre

dans cet océan de poussière,

les pieds collés au sol,

dans cette Terre

qui s'écroule,

qui s'enlise...

 

Comment trouver son point d'ancrage,

cette Lumière que tout éclaire ?

 

Mon corps parfois si lourd

s'écroule et chute

alors qu'il pourrait être libre et léger,

libéré de tous ses secrets...

 

Le rythme de la vie semble ainsi :

parfois des hauts,

parfois des bas...

 

parfois tout semble si beau,

parfois tout est si froid...

 

Permets-moi

par tes mots

de me libérer

de ce triste glas...

 

 

 

février 2011